La quarantaine : semaine 4

Dois-je me sentir coupable d’avoir complètement adopté ce nouveau mode de vie ? J’ai bien conscience que dehors des gens triment, souffrent, meurent, prennent des risques et je pense à eux. Mais entre nos murs, on est bien. Est-ce mal ? Je ne sais pas. 

En un mois nous ne déplorons qu’une seule dispute et pourtant on en est déjà au deuxième SPM.

Les petites victoires sont nombreuses, outre les albums photos déjà commandés, deux autres sont presque prêts. Nina se lave les cheveux seule maintenant (miracle), elle les sèche même. Elle range sa tasse le matin et sait plier un plaid (oui, je sais elle a presque 9 ans, c’est pas trop tôt). Avoir un seul enfant, c’est être hyper dispo donc ça n’encourage pas l’autonomie. Notre faute est totalement assumée mais ce confinement me permet de rattraper certaines choses. 

Une autre belle victoire : mon pied. Je n’en parle quasiment pas mais ceux qui me voient en vrai remarquent parfois que je boîte et que me lever est souvent pénible. Depuis des années, j’avais une énorme épine dans le pied, douleur atroce à chaque lever (le matin et dans la journée aussi). Il semblerait que cette douleur vienne de ma crispation constante et probablement aussi de mon dos (lui par contre, il me fait toujours autant souffrir, faut pas rêver). Depuis quelques jours je n’ai plus mal au pied quand je me lève et c’est un vrai bonheur. Même mon entorse s’est soignée je pense car je n’ai quasiment plus mal (oui c’était le même pied … tant qu’à faire). Alors je ne sais pas si cette crispation est dûe au quotidien, au stress, à la marche, aux chaussures ou à un souci d’ordre psychologique mais toujours est-il que je n’ai plus d’épine dans le pied. AMEN.

Qu’avons-nous fait cette semaine alors ?

Nina et moi on a gardé le rythme ‘scolaire confinement’, le matin je travaille et l’aprem on fait une activité. Quoique, ces jours-ci, elle passe l’aprem au téléphone avec sa cops et me laisse comme une vieille chaussette. J’en profite pour coudre ou faire mes albums, j’en profite pour profiter comme dit mon époux.

Lundi, on a fait une nouvelle petite maison, cette fois c’est une salle de jeux publique mais gratuite (c’est pas moi qui ai dit).

J’aime vraiment beaucoup nos petites maisons vous savez

Les autres jours, elle a parlé avec sa copine au téléphone, moi j’ai cousu quelques trucs :

Une surprise pour une amie, qui j’espère ne vient pas ici, j’ai hâte de lui envoyer
Un petit short pour Nina, pour Pâques

J’ai partagé une recette sur insta et tout le monde s’est foutu de ma gueule en me disant que c’était cramé, ça m’a beaucoup saoulée parce que c’était pas cramé et c’était hyper bon. Les gens et la simplicité c’est pas encore gagné.

Délice avant cuisson (et délicieux cuit)(pas cramé)

On a encore bien profité du jardin, Nina me fait la télé, ça me fait beaucoup marrer, elle est si drôle.

Probablement une pub pour des bottes
Papa l’arrose avec le jet d’eau, elle est morte de rire
Ma grande tige
Les tulipes, on fire cette semaine 
Et même des tulipes roses, j’adore
Maman se tente le bronzage (et envisage plus que sérieusement de perdre 5 kilos là)

Astrapi en culotte c’est le bonheur apparemment
La super Lune qui nous a empêché de dormir
Toutes mes passions réunies en une photo
On a joué aux Sylvanians dehors

Nina était triste de pas pouvoir fêter Pâques, elle a écrit une lettre au lapin pour lui dire de bien faire attention mais de venir quand même, trop mim’s.

Et vous savez quoi ? Il est venu le bougre.

Elle nous a expressément demandé de partager avec nous ses chocolats, ça va pas m’aider pour les 5 kilos mais bon, j’ai une volonté d’acier ça ira.

Notre table de Pâques
Et puis ce calendrier si vide

Finalement, je m’en fiche que ce calendrier soit vide. On verra plus tard pour les sorties. Merci le soleil de nous accompagner depuis un mois.

Et bien sûr, je pense fort aux gens qui continuent de faire tourner la baraque, et aux enfants qui sont gardés 7j/7 parce que leurs parents sont au front. Je le savais, mais l’autre jour en le lisant dans le journal de la ville, ça m’a tiré la larme. MERCI à tous.

Et pour ceux, comme nous, qui ne servent pas à grand chose, restez chez vous, ça rendra service à la Nation.

A la semaine prochaine.

1 commentaire sur “La quarantaine : semaine 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tonimage tonimage tonimage tonimage tonimage tonimage