L’autre soir, j’étais en train de faire l’ourlet sur le kimono de Nina et j’ai été frappée.

Je suis une mère.

Jusqu’à présent, j’avais l’impression d’y avoir échappé. Pourtant elle a 6 ans …

Oui bien sûr, on a eu des difficultés, surtout moi, quand elle est née. La dépression et compagnie. En sortir puis se reconstruire, moi d’abord, puis elle, puis nous. Apprendre à faire des câlins, apprendre à apprécier.

Puis l’évidence, sur le tard. L’amour fou et l’envie de rentrer du travail en courant pour arriver vite à l’école.

Mais jusqu’à présent, j’avais le sentiment d’être juste une maman. Enfin non, SA maman. Celle qui fait des câlins, qui coiffe les cheveux, qui met de la musique dans la maison et qui fait le lit. Une maman d’amour.

Malgré les périodes parfois difficiles, ses phases à elle, mes phases à moi, mes hauts et mes bas, mes jours dragon et les engueulades avec papa, j’étais sa maman d’amour.

Pas de contrainte, ou presque. L’école et le cours de gym mais le temps à la maison c’était que pour profiter.

Et en cousant ces ourlets, j’ai le sentiment d’être devenue une mère parmi tant d’autres. Une parmi toutes celles qui attendent la sonnerie devant l’école. A croire que j’avais l’impression d’être une intruse avant. Y a de ça.

Tout est venu d’un coup et pour une fois, je n’ai pas paniqué. Le judo et les devoirs, l’autonomie et la porte fermée quand elle joue. Elle met la table et se rebelle parfois. Mais elle continue à pleurer quand elle se fait mal. Je me souviens que je me suis sentie grande la première fois que je suis tombée et que je n’ai pas pleuré.

Elle a grandi et moi aussi.

Mais je crois que je n’étais pas prête pour la claque.

Je ne suis jamais prête de toute façon, à toujours attendre que la vie fasse son boulot. Comment tu veux te préparer de toute manière ? On m’a dit ‘tu verras, maintenant dès 9 ans ils sont ado’. Au secours. C’est dans trois ans. J’ai beau me préparer mentalement à l’ouragan hormonal de mon enfant, je sens que quand ça va arriver, je vais pas être tranquille. Je dois déjà gérer mes hormones à moi !!!

Peut-être que si j’avais 3 mioches, j’aurais même pas le temps de me poser toutes ces questions. Mais au fond, je crois que je suis un peu maso et que j’adore me torturer le cerveau.

Mais en fait ? Vous avez compris ce que je voulais dire ???

wp-image-57546458.jpg wp-image-669219968.jpg wp-image-136625602.jpg

Ahah je l’aime trop.