I put three lasagnas in your freezer.

 Si je devais écrire une liste des choses que Nina ne mange pas, j’en aurais pour une semaine facile.
Cette enfant qui aimerait vivre d’amour et d’eau fraîche mais qui se porte bien quand même.

Elle grandit, c’est le principal. C’est ce que disent les médecins.

Des fois je vois mille expressions passer sur son visage quand un morceau est coupé un peu trop gros, que la viande touche les pâtes, qu’il y a un millimètre de sauce sur sa purée. Je m’agace évidemment ‘mais c’est pas graaaaave ! mange ça suffit maintenant !’.

Hypocrisie niveau 3000.

Je suis pareille, pire même, parce que moi j’ai 31 ans.

Cette adulte qui a des bouffées de chaleur quand les copines disent ‘on va au Japonais ?’, ‘on commande Indien tu veux quoi ?’ (mourir – ah non pardon, je veux un Nan fromage).

Beaucoup d’aliments me font peur, j’admets. La phrase anxiogène chez moi c’est ‘vas-y goûte !‘.

Alors est-ce que je peux lui en vouloir à cette petite copie de moi-même ? Ben non, mais je dois faire bonne figure. Alors je garde mon sérieux quand je lui dis ‘comment tu peux dire que tu n’aimes pas alors que tu n’as même pas goûté ?‘.

(Honte)

Je me souviens d’un truc vraiment idiot : par principe je n’aimais pas le pop corn. Oui je suis des fois très très très très bornée. Quand j’ai commencé à aller au ciné avec mon minikeum, j’ai découvert le pop corn et maintenant c’est un de mes réflexes Pavlovien : film – pop corn.

J’ai encore de nombreuses années pour découvrir ces aliments qui m’effraient … Mais est-ce que je vais y arriver ? Pas certain.

Tout ça en fait pour vous faire part d’une de mes victoires de Maman, ma fille d’amour AIME MES LASAGNES !

Pourtant c’est un gros bordel un plat de lasagnes, y a de la tomate (et des carottes planquées), tout est mélangé, ça ressemble à rien. Elle les aime (comme disait ma petite Mémé d’amour). Victoire. Fierté. Amour et sauce tomate.

Il faut dire qu’il n’y a aucune logique dans ses goûts à cette petite, elle adooooore les épinards, les escargots, les apéricube saumon (eurk eurk) et l’eau qui pique.

Je voulais partager avec vous ma victoire, c’est tout !

Regardez-moi ça si c’est pas magnifique :

lasagnasPlat Babou

Je vais quand même pas pousser le vice jusqu’à vous filer ma recette hein, tout le monde sait faire les lasagnes non ?

Par contre j’en profite pour vous dire que vous pouvez toujours jouer au concours Kiabi ici et voir les nouveautés sur le Dressing des pauv’ ici.

10 commentaires sur “I put three lasagnas in your freezer.

  1. J’ai raison ! T’es chiante !! ;-)))
    Blague à part, Bravo à ta Ninette et comme tu le disais si bien dans un ancien billet, comment espérer d’un enfant ce qu’on n’est pas foutu de faire soi-même ?? !! Je la médite tous les jours cette phrase …

  2. M’en parle pas, je suis en mode galère avec la Mini-Totorette. Du haut de ces 2 ans, je sens que je vais bien galérer!

    Par contre elle n’a aucune excuse car moi je suis du genre une mange-de-tout-même-des-trucs-de-ouf!

    1. J’ai explosé de rire en lisant ton commentaire j’arrive pas à savoir si c’est du lard ou du cochon ! Mais j’ai bien rigolé ! Quel enthousiasme pour un plat à 4€ !!!

  3. Ah ben je te rejoins sur quelques points…. il y a quelques trucs que je ne peux pas manger…. genre les Oréos…. c’est un truc que je ne pourrai jamais gouter… pourquoi? mystère…..
    Et le truc qui me rend malade aussi c’est de manger quelque chose avec de la farce de viande, genre légumes farcis, lasagnes…. si ce n’est pas moi qui ai fais la farce…. ma mère le sait donc chez elle c’est moi qui fait….
    Mais chez les autres ou au resto je ne peux pas….
    C’est plus fort que moi….
    Y’a bien des trucs bizarres aussi je ne buvais pas de coca avant l’âge de mes 18 ans (maintenant si je n’ai pas en stock une bouteille de coca light je suis en manque…) je ne mangeais pas de beurre jusqu’à mes 20 ans… de courgettes jusqu’à mes 30 ans….. qui sait je peux encore changer à 42!! 🙂

  4. Bonjour, un premier comment malgré un sous marinage fréquent…bouhouhou, honte à moi…. mais juste pour vous conseiller d’aller fouiller quelques infos sur le SDS, syndrome de dysoralite sensorielle. Aller fureter sur le site de Catherine Senez. Un syndrome suuuuper fréquent mais méconnu et….résolvable !
    Et bravo pour votre blog tres tres sympa,
    Anne Cecile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tonimage