No I don’t want to play video games !

Depuis quelques semaines, Nina joue à des jeux sur la tablette ou le téléphone de son père. Il n’y a aucun jeu dans mon téléphone, j’ai été totalement dépendante de Candy Crush il y a quelques années, donc je me connais, je ne télécharge plus aucun jeu. Point.

Oui, j’ai une volonté de fer sur certains sujets. Vous pouvez m’applaudir.

Je ne sais pas vraiment quelle attitude adopter face à ça. Le fait que ce soit sur le téléphone de son père, déjà c’est pas mal parce qu’elle sait qu’elle ne peut rien me demander. Mais quand on est à la maison, elle me demande de jouer sur la tablette. Je dis oui mais souvent à contrecœur. En fait, je ne sais pas quelle justification ajouter à mon ‘non’. Je n’ai jamais dit des ‘non’ secs et sans explications à Nina. Depuis qu’elle est bébé, je lui explique absolument tout. J’ai jamais gueulé ‘non, ne mets pas les doigts dans la prise’ sans lui expliquer pourquoi ensuite. Oui les enfants comprennent tout quand on leur explique. Et elle n’a jamais mis les doigts dans la prise.

Du coup, face à ces petits jeux (des trucs pour enfants je vous rassure, elle joue pas non plus au poker ou au craps en ligne), je ne sais pas quoi lui dire pour justifier mon refus. La raison de mon refus serait, si je la sortais sans filtre : ‘je veux pas que tu deviennes une abrutie débile accro aux jeux incapable de faire la différence entre la vraie vie et les jeux, tu regardes déjà trop la télé, tu connais toutes les pubs par cœur, je veux pas que tu m’assassines dans mon sommeil quand t’auras 16 ans et tes premières chutes hormonales, je rêve que tu peignes une fresque reconnue dans le monde de l’art’. Décemment, je ne peux pas lui dire ça. Même si y a du vrai. Là disons que c’est la réponse de mes tripes de Maman flippée de l’avenir de mon enfant.

Dans l’absolu, elle est super super intelligente, elle lit déjà, elle a oublié d’être bête cette enfant. Et elle est enfant unique, donc j’imagine que par moments, elle en a marre de parler à son ami imaginaire ou ses dinosaures.

Le souci c’est que du côté de mon mari, on voit pas les choses pareil que pour moi. Sa mamie lui met souvent la télé, même en fond pendant une activité, elle ne dit jamais non à la tablette ou aux jeux, bref, pleins de trucs qui m’angoissent mais dans la mesure où je lui confie mon enfant, je n’ai pas le droit de lui imposer mes manières de faire. C’est sa mamie, pas mon employée. C’est pour ça que j’essaie de garder une ligne de conduite parfois un peu rigide à la maison. Je compense en quelques sortes. Nina va passer énormément de temps chez sa mamie dans les mois voire les années à venir donc je suis paumée.

Est-ce que je dois complètement lâcher et voir mon enfant devenir une neuneu abrutie par la télé et les jeux ? Je ne sais pas.

Vous me direz, beaucoup d’adultes de mon âge ont passé leur enfance scotchés à la télé et n’en sont pas moins devenu des gens intéressants. Mais j’en connais aussi pas mal qui sont incapables d’avoir un peu d’imagination, de penser autrement que la pensée de masse dictée implicitement par les médias et compagnie.

Je mélange tout c’est ça ?

Est-ce que ce qui ressortira plus tard c’est notre éducation à son père et moi ou celle des gens avec qui elle aura passé le plus de temps ?

Est-ce que je devrais lâcher un peu la bride et me concentrer essentiellement sur les valeurs primordiales qui me sont chères à savoir la gentillesse, la politesse, la non violence, le coolisme et l’optimisme ?

En fait je crois que je vis mal le fait de reprendre le boulot à temps plein, rentrer tard et ne plus avoir de mercredis. Déléguer mon rôle de maman quotidiennement me fend clairement le cœur. Mais c’est la vie n’est-ce pas ? Je me pose mille questions parce qu’en fait j’angoisse …

Je suis perdue, vous avez sûrement un avis très pertinent et surtout très différent du mien. Aidez-moi les amis !

img_20171030_115305191399300.jpg

(l’angoisse)

article sponsorisé

21 commentaires sur “No I don’t want to play video games !

  1. coucou,

    les jeux sur le téléphone et la tablette et la télé et la console me rendent maboule. Mes élèves ( lycéens) sont souvent ignorants parce qu’ils passent trop de temps sur les écrans, avant les vacances, j’ai eu droit à  » je connais pas Martin Luther King »! ( élève de seconde générale, Allo?!)

    je suis partisane de laisser une fenêtre de liberté mais toujours cadrée : la télé n’est ouverte qu’à partir de 18h/ 18h30 ( j’ai trois enfants) et je ne veux pas d’ écran à part mon pc. je rétorque aux utilisateurs assidus de technologie que l’utilisation des supports numériques est si facile qu’aucun écart ne sera visible plus tard pour mes enfants. Je me refuse d’être sédentaire ( c’est épuisant de sortir deux fois par jour alors que j’ai du travail par dessus la tête mais je préfère sortir plutôt que d’imaginer voir mes enfants faire du gras devant des pubs stupides), quand je veux me poser, je lis un livre, un magazine (exemplarité) plutôt que de me vautrer devant la télé, même en vacances.

    Quant à Nina, vous êtes des parents investis qui travaillent et qui lui ouvrent l’horizon par les voyages, les sorties et les rencontres avec les copines/ les copains, lui offrent des activités péri-scolaires pour partir à la découverte. pas de culpabilité.

    Le truc est de ne pas lâcher prise sur les écrans, bien évidemment soyons exemplaires, cultivons nous et restons vigilants.

    je vais paraître psycho-rigide mais à vrai dire, c’est mon avis et je l ‘assume. ( pas taper quand même)

    Amen!

  2. je rajouterai qu’une copine, enseignante en classe de petite section, a des élèves tellement élevés à la tablette qu’ils ne répondent pas à leur prénom, n’interagissent pas avec les enfants, les adultes et ne rentrent pas dans les apprentissages. C’est moi ou ????

    Nan. en fait j’ai raison!

    1. Alors on est loin de là vraiment !!! Elle ne joue que depuis cette année elle a 6 ans et elle est super super attentive et observatrice donc ça va … Par contre parfois je l’appelle elle me répond pas mais qu’elle soit devant la télé ou un jeu c’est pareil, elle est ultra concentrée

  3. Pourquoi ne peux-tu pas décemment lui justifier ton refus avec le même fond que ta version sans filtre ? Lui expliquer simplement que c’est quand même plus enrichissant de développer son imaginaire par soi-même en s’inventant des histoires avec ses jouets, ou plus revigorant d’aller courir dans le jardin ou jouer à la balançoire que de végéter devant un écran.
    Le fait qu’elle soit enfant unique n’est pas un argument, elle trouvera une compagnie bien plus enrichissante auprès des livres ou en jouant avec des petits voisins ou copains du centre-aérés qu’en regardant des pixels criards s’agiter sur une tablette.
    Pour la mamie en avez-vous discuté avec-elle ? Sans la juger, mais simplement en lui demandant pourquoi elle mettait la télévision en fond sonore, en s’inquiétant de savoir si la tablette n’était pas pour elle la solution de facilité quand Nina la fatiguait. Est-ce que Nina a des jouets, des livres, des activités manuelles pour se divertir chez sa grand-mère ? Et si mamie accepte vraiment que Nina soit devant les écrans toute la journée, êtes-vous sûres que ce soit vraiment la meilleure solution de garde aussi bien pour votre fille que pour la Grand-Mère ? Ne serait-elle pas plus reposée et Nina plus épanouie en allant au périscolaire ?

    1. En fait chez sa mamie elle fait énormément d’activités, même plus que chez nous. Sa mamie lui propose en permanence des sorties des jeux des activités manuelles franchement elle est top à ce niveau là et je sais qu’elle ne passe pas la journée devant la tablette mais si elle demande elle l’a. Mais honnêtement c’est une super mamie elle s’investit à fond. Par contre la TV est très souvent allumée en fond. Ceci dit je ne suis pas là quand elle la garde donc je ne sais pas tout mais ce que je sais c’est qu’elle fait mille choses avec elle.

      1. Coucou,
        Tu le dis toi même, sa mamie lui propose des tas d’activités différentes, c’est tres positif et ça devrait te rassurer. Un enfant éveillé ne restera pas scotché à outrance devant un ecran. Interdire peut provoquer l’effet inverse… Tu peux en revanche controler la qualité du contenu : je préfère apprendre à ma fille de 7 ans à jouer à un vrai jeu video sur console de salon ou même sur ma vielle nint.ds plutôt qu’à un jeu debile sur mon téléphone. Je préfère lui apprendre à choisir ses contenus sur Netflix plutôt que de subir les tonnes de pub sur les chaines classiques. Les enfants peuvent ressentir l’angoisse de leurs parents et tu ne peux pas tout contrôler. Lache un peu de lest si tu le peux et tu te rendra compte que tout n’est pas noir ou blanc. Bisous ; -)

  4. Je n’ai pas d’enfant mais… enfin si j’en ai 23 avec mon boulot donc je me permets de te dire que tu ne dois pas lâcher. Les enfants ont besoin de manipuler, de parler, de bouger et les écrans les coupent de cette réalité qui les aide à grandir.
    Continue à rester vigilante ça ne veut pas dire qu’il faut devenir un tyran, les tablettes/téléphones font partie du quotidien, il faut bien qu’elle les connaisse mais à ta place, je limiterais le temps d’utilisation au quotidien chez toi.
    Bon courage YeahYeah

    1. En vacances par exemple on est de sortie toute la journée donc elle joue quand on rentre mais c’est pas à l’excès. Je me fais sûrement des montagnes pour rien ….

  5. Mon fils, de l’âge de Nina, joue depuis belle lurette sur la tablette. Il regarde aussi des dessins animés et va même au cinoche.
    Les jeux sont choisis, adaptés, plus ou mois pédagogiques. Il sait aussi lire, adore les livres, les jeux d’imagination, les jeux de société, se raconte des histoires en permanence, s’intéresse à plein de choses, aime aller au musée et a plein de copains. La tablette chez nous, c’est par tranches de 10 minutes, deux fois par jour max. Et c’est soit 10 minutes de tablette, soit un dessin animé de 10′, pas les deux. Dessin animé qu’on choisit ensemble, sans pub (merci Netflix et les DVD !).
    Ça nous satisfait et lui aussi.
    Je ne crois pas qu’il faille interdire ou diaboliser. C’est un outils, et comme tous les outils, c’est l’usage qu’on en fait qui compte à mon sens. La prohibition non, l’usage raisonné et expliqué oui 🙂
    Chez sa grand-mère, c’est vrai que c’est plus compliqué. Mais si elle doit garder Nina régulièrement, je pense que ça vaut le coup d’évoquer le sujet avec elle. Enfin c’est ce que je ferais !!
    Pour finir, parmi nos appli préférées, il y a Pierre et le loup élaborée avec Radio France, celles du studio TocaBoca ou encore Flow, un jeu de logique que mon fuls adore et qui joue sur la géométrie dans l’espace et les maths 🙂 Bon courage!

  6. Bonjour! A la maison je n’ai plus de télévision depuis 20 ans et donc ça fait 20 ans. ….pourtant j’étais bien accro jeune. Chose bizarre via tous les autres médias je n’ai jamais manqué d’informations et c’était cool.
    Depuis la tablette est apparue, les téléphones qui servent à tout sauf à téléphoner….je suis devenue accro aux blogs et à IG mais je me soigne……
    J’ai enfants de 9 et 6 ans qui ne voient donc la télévision que chez la famille ….et nous vivons en Afrique donc ce n’est pas souvent….Par contre ils regardent des dessins animés mais choisis dans notre grande liste, 2 fois par semaine je pense. Pas de jeux sur nos téléphones, mais ils nous reprochent à nous de ne pas lâcher nos outils numériques……je ne pense pas qu’ils soient plus à risque ou moins de faire des trucs bizarres plus tard mais je suis soulagée de voir qu’ils échappent aux frénésies publicitaires, phénomènes de mode qui parfois rendent la vie des parents dure….pour le porte monnaie aussi. Après ailleurs je lâche car je sais que ce qu’ils regardent est contrôlé sauf chez les copains mais llà je n’ai pas la main. Je crois que tout ça ce sont des habitudes de vie, j’ai baigné enfant et ado dans des séries qui m’ont fait rêvées et je vais les faire découvrir aux enfants petit à petit….Bref Nina, t’es parents ont l’air top et je suis sûre que vous allez trouver une solution!
    Bonne journée ! Et le monde de demain sera un monde connecté, donc autant en avoir les clés .

  7. Clairement, les tablettes ou autres écrans ne sont pas du tout indispensables pour élever un enfant (même unique ) , il vaut mieux lui proposer systématiquement de sortir, des bricolages ou autres activités manuelles, des jeux, etc…et même la laisser s’ennuyer plutôt que les écrans. Et faire des choses avec elle, pas forcément des jeux mais des activités du quotidien comme la cuisine, le rangement, l’aspirateur.
    Prendre un autre enfant à la maison pendant une après midi pour jouer ne donne pas forcément plus de boulot au parent
    Par contre, évidemment, aujourd’hui, ils sont là, ces écrans, donc un petit moment ciblé, quotidien ou pas, déterminé à l’avance, ça peut lui permettre de faire comme les autres et d’avoir des références communes avec les autres enfants.
    Après, quand on est parents, on fait ce qu’on peut. Si la reprise du travail à temps plein vous inquiète, mais que la personne qui s’occupe de votre enfant soit top et a votre confiance, je crois que le reste suivra. Et s’il y a la télé chez mamie, et pas à la maison, ça ira !

    1. Elle fait beaucoup de choses du quotidien avec moi et parfois je joue avec elle aussi mais moins souvent que je voudrais. Parce que j’aime pas trop jouer à part aux jeux de société ça j’adore. Et puis comme je suis une cinglée du rangement et du ménage je favorise souvent ça aux jeux … Mais malgré ça mon mari me dit que je fais pas le ménage ça me rend ouf alors que je passe mon temps à ranger nettoyer trier etc bref c’est un autre sujet

  8. Je trouve que tu as raison, c’est mieux de limiter tout ça. Depuis que notre fille est née (elle a 3 ans et demi) on ne regarde plus la télé en sa présence et c’est vraiment bien parce qu’on regardait plutôt des conneries. Elle demande de temps en temps peppa pig ou une chanson à la télé et quelques coloriage sur la tablette mais ça s’arrête là. A côté elle adore dessiner, découper, coller, compter, commence à intéresser à l’écriture.
    Tu peux peut être lui expliquer ce que tu en penses sans aller dans l’extrême non plus. Lui dire que comme le coca ou les bonbons c’est pas tous les jours que ça doit rester un plaisir. Et que de toute façon elle y a accès chez mamie.
    Je parlerai également à sa grand-mère, même si c’est pas facile. Elle ne se rend peut être pas tellement compte que la télé même en fond sonore n’est pas toujours adaptée aux enfants, qui eux écoutent et retiennent tout.
    Je suis un peu comme toi j’ai peur qu’elle devienne t débile si elle regarde la télé 30 minutes, les angoisses de mamans ahah!!!!
    Virginie

  9. Pour ce qui ce passe chez sa mamie c est chouette que tu lui fasses confiance. Je pense que juste évoquer le sujet peut te faire du bien. Peut être n as t elle jamais songé que Nina pouvait y être sensible et que cette habitude serai très facile à changer (ou pas) mais au moins vous en aurez parlé.
    Pour l autre sujet il n y a aucune loi qui stipule que C est au femmes que reviens le rangement et le ménage. Je le trouve sacrément gonflé. Après je vous connais pas donc j’interprète peut être.
    Bon courage et merci pour tes questionnements profitable à tous!

    1. Il a un humour particulier on va dire. Et surtout il a comme modèle sa maman chez qui rien ne dépasse alors que je suis déjà super cinglée du rangement

  10. Ma vision des choses : pas la peine de diaboliser la tablette ! J’ai l’impression que ta fille fait beaucoup de choses différentes, qu’elle passe beaucoup de temps à jouer « pour de vrai ». Alors un peu de tablette de temps en temps, tant que ce n’est qu’une activité parmi tant d’autres, ça ne va pas la rendre ni neuneu, ni lui enlever toute son imagination et sa créativité (et de ce côté là, elle semble avoir un beau capital !!). Tout n’est pas tout noir ou tout blanc dans la vie. L’important est de maîtriser le temps de jeu et le choix des applis. C’est pour moi le gros avantage de la tablette VS la télé (qu’on n’a pas chez nous d’ailleurs) : tu peux choisir les contenu et il n’y a pas de pub (si tu les choisis bien !). Il y a des trucs sympas et bien faits. Laissons aussi nos enfants vivre avec leur temps (Et arrêtons de culpabiliser tout le temps, ça nous fera pas de mal à nous les parents !!).

  11. Je suis convaincue que la solution est de trouver le juste milieu, qui te détend, qui fait plaisir à ta fille et qui ne chamboule pas mamie.
    Chez moi, dessins animés et tablette c’est pour les vacances et le week-end, on choisit ensemble ce que les enfants vont regarder, on cherche des super jeux (et il y en des tonnes), et je n’ai pas l’impression de les mettre devant un écran débile comme les replay en boucle par exemple, je sais ce qu’ils vont regarder et on donne une limite en durée ou nombre d’épisodes…
    Chez les grand-parents je ne veux pas trop faire la loi (mais un peu), l’idée c’est qu’on briefe un peu avant sur ce qu’on ne veut vraiment pas (pas le soir, des dessins animés de leur âge) et sur le reste (fréquence…) on lâche du lest. Les grand-parents savent qu’on tient à ce cadre, que c’est important pour nous, qu’ils adhèrent ou pas d’ailleurs. C’est normal de passer au régime grand-parents quand les parents ne sont pas là. Mais à mon sens, c’est aussi normal que les grand-parents se fassent le relais des parents, donc qu’ils suivent dans les grandes lignes ce que tu décides pour ton enfant…
    Je dirais donc: détends toi à la maison et parle à mamie!

  12. Coucou, mes enfants ont 7 et 10 ans et j’ai limité le temps d’écran en mettant au point une règle super simple: s’il fait beau on ne regarde pas la télé (enfin on a l’ordi, pas la télé mais là c’est le même principe) et on ne joue pas sur la tablette. Du coup ils ont bien compris que ça ne sert à rien de réclamer. Tous les vendredi soir c’est pizza devant un dessin animé en famille. Et sinon c’est variable mais très très rare en semaine (entre les devoir et l’école ça ne laisse de toute façon pas beaucoup de temps) et de temps en temps le week-end mais sans limite de temps (bon c’est sûr que s’ils exagéraient j’en mettrais). Souvent ils oublient de demander à y jouer. Par contre ils sont 2 et jouent très souvent ensemble. Et je leur ai clairement expliqué que les enfants avaient besoin de jouer, de lire et de s’ennuyer pour se développer et que les écrans ne sont pas vraiment bons pour eux. En tout cas la tablette ne doit pas devenir le réflexe de « je m’ennuie alors je joue à la tablette ». Sans diaboliser non plus parce qu’il y a aussi des trucs vraiment chouette et instructifs sur ces tablettes… Si jamais je te conseille de regarder un peu les travaux de Serge Tisseron au sujet des écrans et de enfants. Notamment sa règle des âges (3-6-9-12) c’est intéressant.
    Par contre je suis assez d’accord avec toi, ce qui se passe chez mamie tu peux rien y faire. Donc tiens toi à tes règles à la maison, mais sans non plus en faire une fixette et que ce soit une source de conflit entre ta fille et toi. Elle a l’air très mature pour son âge et intelligente, elle va comprendre assez facilement je pense.
    Je te lis souvent mais c’est, je crois, mon premier commentaire: bravo pour ton blog, j’adore!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tonimage tonimage Vacanciers-Ski-468x60