[insta-pas grave]

Depuis quelques jours, j’ai supprimé Instagram de mon téléphone. Parce que j’étais en SPM et que j’en avais marre de ce que je voyais, marre de ce que je lisais, marre de voir que j’étais affectée par tout ce cirque.

J’adore instagram parce que j’y vois pleins de jolies choses, que je ne vois pas ailleurs. Mais je vois aussi des choses qu’avant je ne voyais pas, je lis ou apprends des trucs qui ne me plaisent pas et comme d’habitude, le négatif, je le rejette.

Vous commencez à le savoir, je ne m’informe pas de ce qui se passe dans le monde. Je ferme les yeux parce que pour moi, savoir, c’est avoir peur. Et comme je refuse catégoriquement de vivre dans la peur, je me complais dans mon monde d’ignorance. J’écoute toujours la musique très fort dans la rue ou en voiture pour ne rien percevoir des disputes, des cris, des gens qui râlent, des bruits oppressants et des ondes négatives. C’est volontaire et je suis bien comme ça.

Et là, sans instagram, je me sens apaisée. Je ne sais pas ce que font les gens à part si ils me le racontent personnellement. Je ne sais pas que bidule est partie en weekend avec truc, et c’est bieeeeeen. J’ai commencé ma cure y a une semaine je pense mais je me sens déjà revivre. Je sens mon esprit s’apaiser, j’ai le temps de ne rien faire du tout. Avant, chaque temps mort, j’allais sur instagram, scroller scroller scroller et lire des trucs parfois marrants, parfois désolants, re-scroller et remplir mon esprit d’infos dont je me fous mais que je laissais m’affecter.

Ce que je préfère moi sur instagram, c’est les échanges, les grandes discussions. Et vous faire rire aussi. Alors je ne dis pas que je ne vais pas revenir mais il faut que je trouve le moyen de ne plus laisser cette petite fenêtre élitiste m’atteindre. Parce que c’est trop con.

Hier soir, j’attendais mon mari pour partir dîner. Avant, je serais allée sur instagram en attendant. Voir des trucs qui m’agacent, voir que l’hypocrisie est reine, voir que des gens se sentent moins bien parce que leur vie leur semble vide à côté des autres,  voir des belles choses, voir des bonnes idées, que je n’aurais pas le temps de reproduire, voir des paysages que je ne verrais jamais de mes propres yeux …

Eh ben j’ai pris le temps de rêvasser, j’étais assise dans mon escalier, et je regardais le plafond. J’ai pensé à des trucs plus ou moins importants, j’ai pensé à ma fille, j’ai pensé que j’étais bientôt en presque vacances, j’ai pensé que mes cheveux allaient être fouillis avec toute cette pluie. Et ça m’a fait un bien fou. Et le soir, j’ai juste regardé la télé, uniquement. Et pareil, ça m’a fait du bien.

L’autre soir, il m’est arrivé un truc hyper chouette avec ma copine Cindy. Mon réflexe premier a été d’en faire une photo. Je l’ai bien dans ma mémoire, mais j’ai voulu en faire une photo. Pourquoi ? Pour dire au monde entier qu’à moi aussi il m’arrivait des trucs cools ? Qui ça intéresse vraiment ? En vrai personne. Alors j’ai gardé ma photo pour les gens proches, et le souvenir juste pour Cindy et moi.

Je réfléchis à une façon de mieux vivre instagram, même si y a bien d’autres choses à étudier avant ça. Donner de l’importance à la superficialité, je crois que ça ne me plais plus trop. On ne peut pas souffrir des choses qu’on ignore. Je préfère ne pas savoir.

Mais vous me manquez, alors on verra.

J’essaie de trouver la limite entre partager un truc cool et quémander des compliments. Le partage c’est super, je suis totalement pour. Mais ne vivre que pour avoir de jolies photos c’est pas dans mes projets.

Je comprends bien qu’instagram soit un business pour certaines personnes et je trouve ça bien de pouvoir vivre de ça mais à quel moment tu décroches pour réellement vivre ? Je ne sais pas, alors je m’éloigne un peu.

En attendant, tout va bien.

Merci pour vos mails trop trop gentils, vous êtes des choux.

wp-1496831951173..jpg

 

16 commentaires sur “[insta-pas grave]

  1. Allez ce soir tu reinstalles instagram et tu te prends en photo sur un cheval dans ton salon. Peut être que des gens y croiront. Puis demain matin tu te prends en photo dans ton jardin à traire une vache pour boire un bon lait frais directement issus de la vraie nature. Bah oui c’est connu les chevaux et les vaches dans le 93 c’est fréquent. Certaines personnes seront envieuses de ton statut et toi tu n’auras zéro regret à faire déprimer les gens…

  2. quel bien fou… même parfois avec Facebook…
    en fait il s’y passe rien souvent… mais t’as ce besoin de te connecter « juste pour voir ».
    les gens communiquent sur ce qu’ils veulent bien montrer/dire.
    le reste, la vraie vie, gardons le pour nous. on s’en fout des étoiles des autres.

  3. Je suis moins radicale que toi
    Je ne suis plus les compte dès qu ils me soulent (genre les nanas qui se plaignent de l algorithme et de leur juste 200 likes)
    Au final mon flux est nettement moins lourd et au moins je prends le temps de mettre un commentaire quand j aime pas juste un like vite fait
    J y passe moins de temps et j ai l impression que c est plus sympa au final
    Et sinon on en parle des com de ton mec ???? Il m a bien fait rire en tout cas

  4. Merde, je suis d’accord, je te comprends et du coup je regrette un truc que tu vas vite comprendre.

    Sinon la solution aussi c’est viré tous les comptes qui créent ce malaise.

    Personnellement je dois avoir 50 abonnements, et parmi eux très très peu de personnes qui publient quotidiennement. Et depuis que j’ai fait ce tri, j’apprecie l’application. Et quand j’ai évie de voir du beau et de l’instagrammable je vais dans « decouvrir ».

  5. bonjour,
    je fais partie de celles qui regrettent vos post frais ! Vous décrivez un instagram que je ne connais pas et heureusement….sinon j’en serais partie aussi !

  6. Réflexions intéressantes, et maintenant que les pubs ont fait leur entrée dans Instagram je ressens aussi un malaise. J’avais quitté Facebook il y a 5 ans à cause de ça…Je ne suis pas très optimiste quand je vois l’évolution d’instagram, les pubs ou le pré filtrage pour nous de ce qu’on souhaite voir ou pas à priori…
    Comme toi j’ai deux comptes, un perso et un « professionnel » (pour mon etsy). Sur le perso, en mode privé, je n’ai que quelques amis et les gens que j’aime vraiment suivre, au final il ne s’y passe pas grand chose (44 comptes suivis) et j’arrive à suivre en y allant une fois par jour je pourrais y aller moins ! L’autre compte est mon compte spécial etsy/origami et je n’y vais que quand j’ai vraiment du temps à perdre, mais dans ce compte là je ne suis pas tout et ce n’est pas très grave ! J’ai abandonné l’idée… Et puis sinon comme Paulichou, je vire aussi dès que le compte ne me plais plus !
    Allez bon courage pour ta recherche d’équilibre !

  7. Bah c’est chouette instagram et ce que tu ne veux pas tu t’en fous non? C’est un peu comme quand tu ouvres un magazine, selon le magazine et selon le sujet, tu sais quelle part d’authenticité tu y trouves et parfois ce n’est que du divertissement. Il faut pas se laisser atteindre comme ça, aller reviens!

  8. Je te comprends totalement.
    Contrairement à mon FB où je ne suis pratiquement que des gens que je connais, j’ai je ne sais combien de comptes que je suis sur Insta (200 – 300 ?? – ok je pourrai prendre mon tel pour vérifier). Et il y a peu de temps j’ai ressenti toute la pression de ce réseau. Bien plus que Facebook ou Twitter je trouve. Tous ces corps qui vantent le Top Bikini Body Fitness Mes Fesses ou qui au contraire te disent d’accepter tes bourrelets; tous ces anniversaires à la déco digne d’un mariage princier; tous ces gens qui ont des vrais problèmes pour qui tu as une empathie monstrueuse alors que tu ne les connais même pas… tout ça pollue le quotidien.
    Et comme tu le dis, on a ce *$&@# de réflexe qui se créé d’aller sur Insta dès qu’on a une demi minute de libre. Le rer ? Insta ! Le dîner des gosses qui traine trop ? Insta. Une pause pipi ? Insta !
    J’essaie de supprimer ce réflexe sans supprimer mon compte mais c’est difficile.

    Je te souhaite une bonne detox et j’espère quand même te revoir là bas un jour 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tonimage tonimage tonimage tonimage tonimage Booking.com