Concours !

L’Avent démarre prochainement c’est pourquoi je voulais vous proposer un petit concours tout joli et poétique !

Mon amie Sibylle, mon Papillon joli, est très douée. J’ai découvert ses dessins en même temps qu’elle. Au début, je n’osais pas aller les regarder parce que je les trouvais très intimes, très touchants. Et comme je la voyais tous les jours ou presque, ça me faisait drôle.

Et puis un jour, j’ai séparé sa poésie d’elle-même, même si elles ont beaucoup de points communs.

Le trait de Sibylle est fin et subtilement imparfait, c’est tout ce que j’aime.

Je vous propose de gagner aujourd’hui son coloriage de l’Avent, ainsi qu’un calendrier accordéon et un calendrier Marque-page pour que votre Avent et votre année restent poétiques.

Image of Coloriage de l'Avent

Image of Le calendrier Marque-page

Image of Le calendrier accordéon

Pour participer c’est simple : racontez-moi la chose la plus émouvante qui vous soit arrivé.

Il y aura 2 gagnantes, verdict vendredi soir !

Bonne chance à toutes !

Pour retrouver l’univers de mon Papillon préféré, c’est ici ou alors ici, ou même ici (elle prend en photo les matelas comme personne !)

Après beaucoup d’émotions et de larmes, les 2 gagnantes du concours sont Emiliesanschichi et Camille Turcat ! Bravo à toutes et merci pour vos récits, nous avons adoré vous lire Sibylle et moi.

31 commentaires sur “Concours !

  1. Le moment le plus émouvant de ma vie, est celui ou remontant de la salle de travail avec Ella dans les bras, les portes de l’ascenseur se sont ouvertes sur Fantine, mon bébé devenu grande soeur en 5 heures de temps. Ella s’est mise à chouiner, moi j’étais déja en mode fontaine et Fantine avait un sourire jusqu’aux oreilles. C’est LE plus beau moment de ma vie.

  2. J’aurais pu répondre, bien évidemment, la naissance de mes deux bébés, mes amours, le bonheur de ma vie mais c’est le premier bébé qui est entré dans ma vie qui m’est venu à l’esprit en lisant la question pour ce chouette concours que tu nous proposes!

    J’avais 15 ans et je rentrais d’un camp de vacances. Ma mère était enceinte, naissance imminente. Le lendemain, réveil vers 9h. Je descends et sur la table de la cuisine, un papier bristol. Maman avait écrit: « BB arrive ». J’écris ces lignes et je devrais me regarder dans la glace parce que je crois que j’ai le même sourire que celui de mes 15 ans, il y a 15 ans. Ce jour-là, je suis devenue grande sœur, le premier bébé de ma vie. ma petite sœur que j’ai couvé, gâté, grondé, chatouillé. Ma petite sœur qui fait la même taille que moi aujourd’hui, mais qui reste le premier bébé de ma vie!

  3. bonjour et merci a vous super chouette Le moment le plus émouvant de ma vie . la naissance de mes 4 enfants . un pure bonheur depuis 2003 . je suis heureuse d etres maman et d avoir du bonheur avec eux ; merci a vous une tres belle semaine a vous . merci

  4. Oh c’est chouette à vous deux d’organiser ce joli concours! J’ai déjà mon calendrier de l’avent et mon calendrier marque page, mais je joue quand meme (ben oui, je les ai pris pour moi et je suis sure que ça ferait un joli cadeau pour ma maman par exemple si jamais je les gagnais)
    Dis donc c’est super intime ce que tu nous demandes de raconter… Je crois que les débuts de mon histoire avec mon amoureux ont été très émouvants, parce qu’on savait tous les 2 qu’on s’engageait dans un truc compliqué et qu’on avait encore le choix de renoncer.
    Bises ma belle! (et je t’envoie ta photo, c’est pas celle d’instagram!)

  5. Oh, oui, c’est doux et joyeux et mélancolique Le Papillon…
    Et c’est difficile de choisir LE moment le plus émouvant de sa vie … alors je choisis le plus récent : tout à l’heure, j’ai feuilleté le bel album que mon frère a fabriqué pour mon récent mariage (mais très vieille histoire d’amour avec deux enfants ploc il y a 17 ans, ploc il y a 10 ans – autant dire, des tas des tas de moments émouvants) , et il y a cette photo. Je ne sais pas tout-à-fait pourquoi elle m’a, me fait cette effet-là mais elle le fait : je la regarde et je sens mon coeur qui se presse comme une orange, et ça remonte au bord des yeux, presque des larmes, mais pas vraiment. ça fait un peu mal, et puis c’est agréable aussi , en tous cas c’est un Emotion avec un grand E qui chavire. juste cette photo, que je ne connaissais pas : j’ai sans doute 14 ans, une mini-vague très année 80 , à côté de moi, il y a mon père les cheveux en bataille, le collier de barbe un peu touffu (presque sa tête des années 70) , il a le regard clair, plein, joyeux, généreux. Il y a plein de promesses dans cette image, toute une vie déjà, et entre elle et moi aujourd’hui tout une vie encore. Et après elle et après moi maintenant, toute une vie encore . Moi aujourd’hui le cheveu court, un peu rock’n roll et mon père, toujours son collier de barbe mais taillé court, et blanc comme la neige, ses cheveux idem, son oeil toujours clair et généreux, mais la vie au ralenti, parce que la vie qui passe. la vie, en somme. Et tout ça, en quelques secondes, ça fait une sacrée émotion. même en l’écrivant maintenant.

  6. Merci pour ce concours, j’adore les illustrations de Papillon !
    Mon moment le plus émouvant… dur de choisir, je n’ai pas d’enfants encore ! Mais celui qui je vais choisir est bien en rapport avec des enfants. Je suis éducatrice en crèche parentale, et cette année la rentrée est dure, je sors de la crèche à chaque fois lessivée et avec une certain sentiment de ne pas faire les choses comme j’aimerais. Et puis un jour, alors que j’aime proposé un atelier jeux d’eau, je reçois ces phrases d’une maman que je n’oublierais jamais : « ce que tu fais pour nos enfants c’est extraordinaire, c’est magique de voir quel coeur tu prends soin d’eux, nous sommes chanceux d’avoir quelqu’un comme toi à la crèche, merci. » Mon métier n’est pas tous les jours facile mais ces moments là je les garde précieusement !

  7. Que c’est beau !! je kiffe le calendrier accordéon !!

    Pour mes plus émouvants moments,je ne vais pas faire dans l’originalité,ça a à voir avec l’arrivée de nos deux filles… Leur naissance,bien sûr, mais surtout nos premiers tête à tête,seules,à la maternité,une fois tout le monde parti,et que dans le calme je passais des heures à les contempler, les découvrir. Ce sont parmi mes moments les plus précieux,ces premières rencontres…

    merci beaucoup et bonne soirée 🙂

  8. je participe avec plaisir à ce joli concours. Le moment le plus émouvant, c’est la naissance de mon premier quand la sage l’a déposé sur mon ventre, Eliott s’est redressé et m’a regardé dans les yeux.

  9. C’est un très joli concours, je suis complètement sous le charme du Papillon qui papillonne.
    Et cette question… j’adore tout autant que de lire les réponses dans les commentaires ci-dessus.
    Ce qui m’émeut chaque jour depuis deux ans et quelques mois, c’est de découvrir ma petite Gabrielle, et voir qu’elle ressemble à la petite fille que j’ai attendu longtemps et que j’ai toujours rêvé d’avoir dans ma vie.

  10. Oh je vais verser une larme en l’écrivant.
    Quand j’étais prof stagiaire, je me suis faite inspecter, chose normale pour être titularisée.
    C’était un vendredi du mois d’avril,avec une classe de 5ème que je n’allais pas voir pendant des semaines puisque tous les jours fériés du mois de mai tombaient des vendredi et que j’enseigne les arts plastiques donc je ne vois mes élèves qu’une fois de manière hebdomadaire.
    L’inspection se passe, j’étais hyper stressée mais mes élèves ont été adorables, silencieux quand il fallait l’être, actifs quand il fallait bouger etc…
    L’entretien se passe très mal avec l’inspectrice, femme imbue de son pouvoir, qui jouissait de me dire des méchancetés et voulait que je pleure face à elle.
    Je sors lessivée d’une heure d’entretien, je pleure toutes les larmes de mon corps dans ma salle, seule, je ne veux pas qu’on me voit dans cet état.
    L’après-midi, je tombe sur la classe qui avait subi l’inspection avec moi (et subir est vraiment le bon mot) et les élèves me demandent si ça a été, comment ça s’est passé etc…
    J’ai beaucoup de mal à mentir, mais je leur dis que ça a été et qu’ils ont été géniaux. Mais ils ne m’ont certainement pas cru.
    Les vacances de Pâques passent, les deux vendredis fériés aussi puis je retrouve cette classe.
    Je vais pour commencer un nouveau travail avec eux, on discute de la consigne et je vais pour marquer le déroulé du cours au tableau et commence à écrire avec ma petite craie sur le tableau noir et là, je sens dans mon dos un énorme mouvement de foule et beaucoup de bruit.
    Je me retourne et sur les tables, devant chaque élève, il y avait des gâteaux, des bonbons, des cadeaux, des fleurs, des boissons. Ils avaient appris que mon anniversaire était dans la semaine, ils avaient vécu ce traumatisme de l’inspection et voulaient que j’oublie les méchancetés de l’inspectrice.
    Puis quand ils ont vu que j’étais très émue, certains se sont levés et sont venus me faire un câlin. Imaginez des ados de 12-13 ans, prenant leur prof dans les bras, alors qu’en général, à cet âge, on est leur ennemis… J’avais 23 ans, ça fera 6 ans en mai prochain, mes élèves sont maintenant des adultes mais je n’oublierai jamais ce moment.

  11. J’aime tout ce que fait le Papillon et l’année 2014 était plutôt chouette avec son calendrier au-dessus de mon bureau.
    J’ai cherché la définition d’émouvant parce que les souvenirs d’émotions fortes qui me venaient comme ça étaient des souvenirs tristes. Mais bon je ne vais pas plomber l’ambiance. Je vais plutôt raconter la fois où mes amis et ma famille se sont réunis pour me faire une vidéo d’anniversaire alors que j’étais partie loin d’eux pour un an. J’étais hyper émue qu’ils aient pris le temps de faire ça pour me dire que je leur manquais. Et je la regarde encore quand j’ai un coup de mou.

  12. Le jour où mon fils à 6 mois m’a dit Maman… Je venais de passer 1 mois chez mes parents à l’étranger. Mon fils entendait tous les jours les mots « maman » « mamie ». La veille du départ je l’allaitais dans la chambre, il tétait, il s’est arrêté, m’a regardé droit dans les yeux et a prononcé 2 syllabes « man-man » puis il s’est remis à téter… Mon coeur s’est serré, j’ai frissonné et ai versé quelques larmes… Bien sûr sa naissance restera le plus beau jour de ma vie mais ce moment restera à jamais graver au fond de mon coeur de maman!
    Merci pour le concours

  13. Oh merci pour ce concours, l’univers de papillonnage est si joli et poétique, j’aime beaucoup toutes ces créations.
    Je pense à ce moment le plus émouvant depuis cet après midi, un instant me vient au cœur, le moment le plus émouvant dans une vie n’est pas forcément empli de bonheur. Le mien remonte à un peu plus d’un an quand j’ai retrouvé mon grand père après le décès de ma grand mère, qu’il ma dit que j’avais été la dernière personne à lui parler avant qu’elle nous quitte définitivement, cet appel où jai tant hésité sans lui dire que j’attendais ma petite graine parce que les 3 mois de grossesse n’étaient pas passés. Et ce moment où enfin je l’ai dit a mon grand père le lendemain, il était trop tard pour elle. C’est ce moment là le plus émouvant de ma vie, des émotions contraires qui se tiraillent au même instant.
    Oh bah voilà, je suis toute émue maintenant…

  14. Hormis mis les naissances de mes enfants et les 1000 premières fois (1er rire, 1er maman, 1er pas…), un des moments les plus émouvants de ma vie a été celui où ma grand-mère m’a donné le stock de boutons de mon arrière grand-mère. Des boutons récupérés sur les vêtements militaires, ou civils élimés, devenus trop petits, sur ceux des tenues de fête vendues… Des boutons riches et pauvres, neufs et usés, travaillés ou faits à la main avec toutes les irrégularités qui font leur charme…
    Quand j’y plonge la main, je suis avec elle, avec eux

  15. Bonsoir !
    Je suis tellement fan du Papillon, de son univers, de ses dessins, de ses photos mises en scène et de ses idées que je suis forcée de participer à ce joli concours 🙂 Je suis un fan parmi tant d’autres et j’ai souvent partagé ses créations sur mon blog!
    Concernant le moment le plus émouvant de ma vie, c’est difficile de n’en choisir qu’un, moi la fleur bleue au petit coeur tout mou!
    Le plus récent étant la naissance de mon fils il y a un mois et demi lorsque je l’ai vu avec sa tête, ses 2 bras et ses 2 jambes… j’avais réussi et mis au monde un joli petit être ! Les larmes ont coulé encore davantage lorsque mon amoureux à versé la sienne, lui, si pudique sur ses sentiments 🙂
    J’aurais bien d’autres moments émouvants à raconter qui ont fait briller mes yeux mais je ne saurais m’arrêter!
    Belle soirée et merci!

  16. Difficile à choisir parce que bien évidemment il y en a eu plusieurs!
    Le tout premier avant mes enfants se fut mon mariage et l’ouverture du bal avec erwann sur la chanson with or without you de U2, chanson sur laquelle il m’avait demandé en mariage 2 ans auparavant au stade de France! Nous étions seuls sur la piste avec une émotion incontrolable, je me souviens qu’on se serrait fort et que les larmes coulaient de bonheur. Quel émotion d’être entourés de notre famille et de nos amis. Je ressent encore la musique vibrer en moi et ce que je ressentais à ce moment précis. Je donnerais tout pour revivre cette journée merveilleuse. C’était un moment magique et tellement sincère, nous 2 en pleurs sur notre musique…. j’y repense souvent et je suis toujours aussi émue.

  17. C’est difficile de choisir un seul moment.
    Je ne parlerai pas de la naissance de mon fils, où je n’ai pas trop compris ce qui s’était passé, j’étais un peu perdue (même si avec le recul on se dit que c’est le point de départ de la plus belle aventure de la vie), ni de mon mariage, où je me souviens avoir pleuré à la fin de la soirée, émue de me dire que ma vie allait vraiment changer …
    Non j’ai envie de parler de ce soir où en couchant mon fils, alors qu’il avait 18 mois, je lui ai dit comme d’habitude « je t’aime mon fils » et qu’il m’a répondu « t’aime maman ». C’était la première fois et c’était trop chouette, cette vague d’amour !! 😀 et depuis on aime bien se le répéter plein de fois au moment du coucher, même quand les portes sont fermées et qu’on doit un peu se le crier… ^^

  18. Merci pour ce concours!
    Les illustrations de papillon sont si belles!
    Mon souvenir le plus émouvant fut la première mise au sein de mon fils,un moment tellement magique!
    Je decouvrai mon petit bout,né par césarienne.je n avais pas reussi a créer un lien immédiat.mais de sentir sa peau,son regard,son odeur m avait procuré une emotion incroyable,ce petit bout était à moi et je decouvrai l amour véritable!

  19. Si jolis ces dessins!! merci pour ce chouette concours!
    Un moment émouvant…..
    Bon on va pleurer dans les chaumières…. mais à la lecture de tes lignes c’est à cela que j’ai pensé…..
    Dans ma famille on est pas trop du genre à se dire nos sentiments (exception faite avec ma fille là ça y va bon train!).
    C’était il y a 11 ans, bientôt 12.
    Je sentais que mon grand-père s’éloignait un peu plus chaque jours, je sentais qu’il allait bientôt me laisser… nous vivions dans la même maison et nous passions beaucoup de temps ensemble.
    Mais jamais en 30 ans je ne lui avais dis « je t’aime ».
    Ce soir là il était assoupi, je suis allé l’embrasser pour lui souhaiter une bonne nuit et au creux de son oreille j’ai glissé « je t’aime Papet ».
    Il ne dormait pas….
    Il a pris ma main contre ses lèvres et il m’a dit « moi aussi je t’aime ma petite ».
    Je l’entend encore, je l’entendrai toujours… et mes larmes coulent toujours autant!
    Quelques jours après il nous quittait, mais nous nous étions dis l’essentiel….

  20. Quelle jolie question! Ca fait remonter tout un tas de bons souvenirs…
    Difficile de choisir LE moment le plus émouvant de toute notre vie alors je dis le plus récent, celui qui m’est tout de suite venu à l’esprit. C’est une sieste partagée avec mon deuxième enfant, après une tétée. Dit comme ça c’est bête mais au réveil j’en ai pleuré de joie. En fait avec mon 1er enfant, j’étais tellement flippée quil lui arrive quelque chose que je n’avais jamais dormi à ses côtés (j’avais peur de l’étouffer malgré moi dans mon sommeil). Et là ce total abandon d’une part et d’autre, cette petite joie de retrouver mon bébé tout contre moi au réveil, c’était vraiment très fort.

  21. Bonjour
    alors bien sur, ce ne sera pas original mais je vais parler de la naissance de mes enfants ou plutôt de tout ce qui a fait qu’ils sont là. L’ainée a été conçue grâce à une PMA après 4 ans de galère où son papa et moi nous sommes battus. Parce que sa conception est un moment d’émotion en lui même, pris en charge par des soignants dont je suis la collègue. Parce qu’à chacun de ces moments, je suis contente de me dire que je suis infirmière dans un hôpital où travaillent des gens si exceptionnels. Parce que j’ai vécu sa naissance comme un chemin commun (de 18h quand même), vers une rencontre magique, une victoire.
    Le second est une surprise, un gros cadeau de la vie pour nous qui avons failli ne pas avoir d’enfant. Un petit bout vaillant arrivé à la vie par une volonté de fer. L’émotion horrible et ambivalente d’une naissance où tout se passe mal. Une césarienne en urgence sous anesthésie générale. Son cœur ne battant plus. De nouvelles émotions pour l’infirmière que je suis, habituée à agir en cas d’urgence, qui subit là le pire de ce que je pouvais imaginer. Et les hurlements des médecins alors que je suis en train de me réveiller : « il va bien, il crie, tout va bien, ne vous inquiétez pas, votre bébé va bien »
    Parce qu’il est presque insupportable de vivre un tel condensé d’émotions en si peu de temps. Voilà mes moments à moi, qui font un peu de ce que je suis devenue!

  22. Tout bête je pense à un moment très émouvant qui m’est arrivé pendant les vacances de Toussaint… Mes deux grands, 19 et 21 ans, dans la voiture avec leur père qui partaient au ciné voir Léviathan… Ma copine me dit » je trouve ça génial qu’à leur âge, ils aillent encore au ciné avec leur père…et moi j’ai pensé…oui j’ai un mec et des enfants GÉNIAUX… Ça m’a donné la pêche….

  23. un truc tout simple qui s’est passé la semaine dernière… Dans la voiture, mes deux grands, 19 et 21 ans, avec leur père qui partent au cinéma voir Léviathan …ma copine me dit ,c’est super émouvant de les voir partir avec leur père au ciné à leur âge…et moi j’ai pensé…c’est vrai,mon mec et mes enfants sont GÉNIAUX! Et ça m’a donné la pêche…

  24. Chouettes dessins. !!! Au risque de casser l ambiance le moment le plus émouvant de ma vie est lorsque je de vais partir pour l hôpital suite a une fausse couche et que ma fille aînée, alors âgée de 5 ans a dit : tu sais maman le bb tu l auras plus ds ton ventre mais il sera toujours dans ton cœur..
    Chute s du Niagara assurée !! Depuis je vs rassure tout va bien pour nous et la famille compte maintient 3 petits pois !!!

  25. Bien sûr, les arrivées au monde de mes deux filles resteront des moments inoubliables et extrêmement émouvants. Les plus émouvants. Mon mariage également.

    Mais parce que le bonheur est aussi l’accumulation de tout un tas de petits rien, l’un de mes derniers grands moments d’émotion, c’est à l’école que je l’ai vécu. Je suis enseignante spécialisée pour enfants avec autisme.
    Cinq années que je m’occupe d’une élève, qui était dans le refus d’apprendre, dans l’incapacité de se permettre de savoir. Cinq années que j’essaye de lui trouver des adaptations pour lui permettre d’accéder à la lecture et à son sens. Cinq années que nous nous battons toutes les deux pour parvenir à comprendre cette langue compliquée qu’est le français. Et là, un matin, elle pose les yeux sur un texte d’une page, me le lit à voix haute (avec une fluidité toute relative mais quand même), et enfin relève la tête et plonge son regard dans le mien. Tout mouillé, mon regard. Et elle, avec un sourire, si vous l’aviez vu… Elle lit, elle comprend, elle écrit. Une victoire, pour elle comme pour moi.

  26. Bien sur il y a les naissances des enfants, bine sur il y a le premier bisou/je t’aime, la demande en mariage et l’entrée dans la mairie au bras de mon papa. Il y a l’annonce des naissances à mes parents et moins drole le départ de mon kinouchatoun chéri il y a 15 jours…
    mais là tout de suite j’ai envie de penser à un moment particulier, plein de joie de larme et de rire…
    Quand on a décidé de nous marier, nous voulions l’annoncer aux copains e’une manière drole et particulière, nous avons donc fait une fête pour mon anniversaire et au moment des cadeaux…. j’ai chanté une chanson pour leur dire pourquoi ils étaient là « en vrai »
    sur l’air de joe dassin l’amérique
    « mes amis on n’vous a pas tout dit
    car si vous êtes ici réunis
    c’est pour une autre raison qu’mon anniv (anniversaire anniversaire)
    on se marie on se marie
    et vous serez tous invités »
    grosse émotion, les gens crient, je pleure et nous continuons la soirée.
    on décide de sortir en boite de nuit
    et là au milieu de la foule qui se dechaine sur de la dance à 2 euros, je demande à mon amie si elle accepte d’être ma témoin.
    il fallait nous voir toutes les deux beuglant pour se parler à cause de la musique trop forte, pleurant comme des madeleines et se prenant dans nos bras! les gens nous regardaient bizarrement, nos amis nous demandaient si tout allait bien

    raconté comme ça c’est bizarre mais sur le moment c’était vraiment très fort
    merci pour ce concours ça m’a permis de me rappeler de bien belles choses

  27. On est resté longtemps silencieux. Avec nos yeux. Et nos visages. Seules nos mains parlaient . Beaucoup. Sur le clavier. Pendant des mois. Et puis il fallait bien. Il fallait bien mettre les mettre sur notre nez. Sur nos joues. Sur notre bouche. Tous ces mots-là. Dessiner les contours. Et je me souviens, dans le long couloir. Plongé dans le noir. Entre les rangées de livres qui montaient la garde. Je me souviens de ce long moment immobile et plein du bruit affolé de nos coeurs, où nos mains restaient serrées, serrées, l’un en face de l’autre dans le noir. Ce moment où le temps s’est suspendu, où l’émotion, lentement, sans cesse, bourdonnait.

  28. Alors moi comme le sentier des émotions de naissance a été battu et rebattu je partage la dernière chose qui m’a émue: tous les lundis soirs avec mon mari on fait de l’escalade et pour le 10 novembre, comme il n’y avait pas école le lendemain, deux de nos compagnons avaient amenés leurs enfants, 5 enfants entre 8 et 14 ans.

    La plus grande bien aguerrie et d’autres plus ou moins débutants, et lorsque la petite de 8 ans a fait une voie super difficile avec sa grande sœur qui l’assurait et la coachait en même temps, et que tous les autres enfants se sont mis à l’encourager, qu’elle sanglotait à moitié tellement c’était difficile mais qu’elle s’est arrachée pour y arriver, j’avais les larmes aux yeux parce que cette solidarité et cette bienveillance c’était vraiment quelque chose de fort !!!!!

  29. Une test de grossesse positif,avec un taux si haut que j’en ai ramené le papier au labo en disant qu’ils sétaient trompé de papier…parce que nous,ça faisait 5 ans qu’on attendait, qu’on echouait,que la cigogne nous oubliait… Notre petit bonheur a. aujourd’hui deux ans et demi…

  30. Mon moment le plus émouvant, c’était il y a presque 2 ans, quand j’ai appris les résultats de mon amniocentèse, que tout allait bien et que nous attendions un garçon. 4 mois de stress s’évaporaient, et je réalisais enfin que oui, j’étais enceinte et que je pouvais en profiter sereinement. De longues minutes à pleurer de soulagement, enlacé avec mon amoureux, notre bébé en excellente santé au creux de moi 🙂

  31. Aujourd’hui, ma mamie (atteinte d’Alzheimer qui s’en va peu à peu), me regarde tendrement et me dis « tu es belle, tu n’as jamais changé tu as toujours la même tête ma chérie ». Mon cœur chavire…même à 40 ans…Je t’aime mamie. sabine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tonimage tonimage tonimage tonimage tonimage tonimage