Catégorie Les règles et compagnie

Yeah, go ahead, send up some tampons.

La semaine dernière, j’ai été conviée par Procter & Gamble à visiter leur centre de recherche et développement, pour notamment nous éclairer sur la composition des serviettes et des tampons de leurs marques Tampax et Always. Ils s’occupent de beaucoup d’autres produits d’hygiène mais ce n’était pas le sujet de notre visite.

Vous commencez à le savoir, tout ce qui touche aux règles me passionne vu la place qu’elles prennent dans ma vie, team stérilet cuivre !

Nous sommes toutes concernées par les règles, nous les subissons toutes plus ou moins, beaucoup d’entre nous souffrent, certaines subissent en plus le bâtard de SPM donc arrêtons de ne pas parler des règles par pudeur ou je ne sais quoi. Les règles c’est la vie, point. Acceptons-les, admettons qu’elles nous changent tant psychologiquement que physiquement, et nous les vivrons peut-être un peu mieux.

Ce n’est pas le propos du jour mais ça ne fait pas mal d’en remettre une couche hein ?

img_20180227_120901525018531.jpg

(improbables gâteaux !!!)

Nous avons donc passé la journée en sorte de réunion de boulot mais pas celle où tu bailles parce que c’est chiant. Bon j’avoue qu’après le repas, j’ai piqué du nez (je m’étais levée à 5h, chose surhumaine à mon sens). Mais j’ai tout écouté avec une grande attention parce que ça m’intéresse.

Il y a quelques mois ma tante m’a fait flipper avec un reportage sur les tampons, sauf qu’apparemment, comme d’hab, ce reportage était très incomplet. Il affolait les foules et les femmes avec des phrases choc sensationnalistes. Genre, les tampons vont vous tuer ….

Comme une courge, je l’ai écoutée sans même regarder le reportage, sans me faire ma propre idée. J’ai acheté 5 boîtes de tampons bio, un calvaire, je les mets pour pas gâcher mais c’est vraiment une horreur. J’ai l’impression d’être au moyen âge avec ces trucs, mes tampax me manquent.

img_20180227_15004558321128.jpg

Rétablissons la vérité, notamment concernant le choc toxique.

Déjà, si tu as 35 ans et que tu n’as jamais eu de choc toxique, il est fort peu probable que ça t’arrive. Pour les infos scientifiques, je te laisse lire ceci : Le syndrome du choc toxique peut frapper n’importe qui étant porteur d’une souche de Staphylococcus aureus pouvant produire la toxine TSST-1 (cependant, la majorité des personnes atteintes sont les jeunes, hommes et femmes, de 20 à 40 ans qui n’ont pas développé les anticorps spécifiques).

Ensuite, le SCT arrive à environ 20 personnes par an je crois, soit beaucoup moins à mon avis que les accidents de la route ou bêtement, les accidents de la vie. Donc panique pas Maryse.

Tu peux être victime d’un SCT même sans tampon, même avec juste une serviette, même avec une cup, même avec rien. Il semble simplement que les règles soient un facteur favorisant mais un homme ou un bébé peuvent aussi en être victime. Donc arrête de gueuler sur Tampax, c’est pas sa faute si tu as une immunité déficiente. C’est triste, mais c’est pas sa faute.

Remettons les choses à leur place, aucune entreprise à échelle mondiale n’a d’intérêt à te mettre des substances toxiques dans un tampon. Justement, les grandes entreprises ont les moyens de faire mieux, de chercher les solutions les plus sûres. Je comprendrais jamais cette ligue contre les grosses entreprises. C’est une façon de penser, une sorte de théorie du complot qui m’échappe totalement.

Donc voilà, sache-le, les tampons Tampax ou Nett sont aussi polluants que les tampons bio (parce qu’aucun tampon n’est 100% biodégradable, sinon je te raconte pas l’état dans ton vagin, ahem). Le seul argument entendable pour la cup c’est l’impact environnemental. Ce n’est pas plus propre, ce n’est pas moins dangereux, tu peux avoir un SCT avec une cup. Pour celles à qui ça convient, j’imagine bien que c’est top. Pour les autres, ne culpabilisez pas.

On subit nos règles, on a bien le droit de privilégier le confort ! Personnellement j’utilise des cotons démaquillants et des mouchoirs lavables, par contre je jette des serviettes et des tampons oui. Personne n’est parfait.

J’ai un stérilet cuivre donc je peux pas avoir des toutes petites protections, mais au moins je repeuple pas la terre déjà en saturation d’humains. J’ai fabriqué qu’un seul humain, ça vaut bien quelques serviettes jetées à la poubelle !

Vous voyez, il faut arrêter de se juger les uns les autres, on fait ce qu’on peut.

Tout ça pour vous dire que la marque Procter & Gamble fait de son mieux pour privilégier le confort des femmes, et on devrait les remercier pour ça !

Je n’ai pas été payée pour te dire ça, je suis une cliente fidèle. J’ai été payée pour la visite mais sans aucune obligation de publication. Vous savez bien que je ne sais pas raconter de bobards. Je crois à tout ce que j’écris les amies.

Pour un point de vue plus formel sur la compo des serviettes et des tampons, je vous invite à aller sur leur site, en gros c’est de la cellulose, un voile synthétique pour absorber et puis voilà. Pas de quoi en faire un flan. Une serviette 100% coton, ça se désagrège dans ta culotte Maryse, penses-y.

Je le redis, je n’avais aucune obligation de vous parler de tout ça mais j’en avais envie. Parce que j’en ai marre du scepticisme, des gens qui ne se font plus confiance, des doutes etc …

Je remercie personnellement P&G pour cette visite très instructive et pour ses tampons qui me sauvent tous les mois. D’ailleurs j’ai un stock de tampons bio, si quelqu’un les veut …

tonimage